Aquarelle, bien s’équiper pour bien commencer

On se retrouve pour un deuxième article consacré à l’aquarelle. Après avoir fait le plein de conseils pour bien démarrer, on passe aux choses sérieuses et on s’équipe en suivant les conseils de Muriel.

Pour débuter l’aquarelle, le matériel est assez minimaliste. Il vous faut un pinceau, un support et des couleurs. Dans le commerce, ces fournitures correspondent à un budget d’une trentaine d’euros.

En complément, un chiffon ou un papier essuie tout pour absorber l’excédent d’eau et nettoyer votre pinceau pour ne pas faire de mélanges. Un crayon et une gomme pour faire le petit croquis préparatoire.

Crédits

Crédits Image Une

L’aquarelle : quelle forme, quelles qualités… ?

Quel type d’aquarelle  choisir ?

Le tube, présente une couleur sous forme de pâte fluide pour une utilisation plus importante. On peut ainsi peindre des plus grands formats. Le godet, lui, est un petit cube de peinture compressés que l’on humidifie avant utilisation.

Les godets sont très pratiques lorsque l’on voyage car facilement transportables. Ils sont adaptés aux travaux de plus petits formats et pallient au problème de conservation. Préférez les demi-godets qui évitent de se charger inutilement lorsque l’on peint à l’extérieur.

On parle de plus en plus de crayons et de feutres aquarelles utilisés et lancés par le coloriage pour adulte. Leur utilisation est des plus simple : on colorie puis on humidifie à l’eau et au pinceau, utile si l’on souhaite faire des petits raccords.

Crédits 

Crédits 

Combien faut il de couleurs ?

Douze tons de base suffisent largement pour débuter. Il n’est pas utile dans un premier temps d’ en acquérir plus. L’aquarelle c’est l’art des mélanges. En optant pour une boite de douze godets, on peut se servir du couvercle comme palette pour réaliser ces alliances. Je vous conseillerai aussi de faire un nuancier afin de répertorier les différents tons issus des mélanges pour ne pas oublier les tons que vous aimez.

Quelle différence entre l’aquarelle fine et extra-fine ?

L’aquarelle fine est d’une qualité moindre que l’aquarelle extra-fine car elle est moins concentrée en pigments. Sa couleur est donc moins intense mais elle est moins chère et convient parfaitement à la pratique d’un débutant.

Le papier aquarelle

Quel type de papier adopter ?

En aquarelle, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur le papier et sa qualité. Il faut savoir le choisir pour avoir le rendu souhaité.Il existe du papier spécifique pour aquarelle qui assurera la tenue et la durabilité de votre travail.

Un papier de bonne qualité tout d’abord, dépend de sa composition! Pour l’aquarelle, les papiers sont faits de coton ou de cellulose mais le coton reste de loin le plus précieux et de meilleure qualité ! Sachez toutefois, qu’il existe des papiers avec peu ou 100% coton mais tous sont de bonnes factures.

On choisira du coton tout simplement parce que le coton a un fort pouvoir d’absorption et ne jaunit pas. Le blanc que vous allez parfois laisser en réserve (c’est à dire ne pas aquareller), c’est le blanc de la feuille. Certains préfèrent commencer sur un papier 100% cellulose qui est de moins bonne qualité il est vrai, mais plus abordable qu’un papier 100% coton.

Crédits 

Crédits 

Optez pour un papier de 300g, grammage standard qui assurera une réussite maximum même si on ne maîtrise pas très bien. Un grain fin ou moyen, mettra plus en valeur les tons en les intensifiant et en les rendant plus lumineux.
En résumé du papier avec peu de texture mais pas trop !

Le papier : en bloc ou en feuilles ?

J’ai envie de dire que dans les deux cas il vous faut peindre sur du papier tendu ! Le bloc collé aux 4 côtés vous permettra de gagner du temps et de pouvoir travailler assez rapidement puisque les feuilles sont à disposition et pas la peine de les tendre!

Si vous choisissez l’option feuille « volante » il sera utile de tendre votre feuille car au contact de l’eau celle-ci pourra légèrement onduler voir gondoler ! C’est un coup à prendre.  Le papier aquarelle mouillé va se tendre mais une fois sec elle va se rétracter.

Pour tendre votre feuille, il faut la mettre à plat sur une planche en bois un peu plus grande en taille que votre feuille. Avec une éponge et de l’eau vous allez humidifier la feuille sur toute la surface d’un côté comme de l’autre ! Il faut que la feuille soit humidifiée mais pas non plus imbibée.

Une fois fini,  découpez des bandes de papiers gommés (scotch kraft) que vous allez aussi humidifier puis coller sur chaque côté de la feuille pour la fixer sur la planche en bois. Une fois sec la feuille se tendra mais sera maintenue par le papier gommé. Vous pouvez alors travailler !

Les pinceaux aquarelle

Le pinceau aquarelle, lequel choisir et privilégier ?

Quels pinceaux choisir ?

Outre le papier, le pinceau est aussi un outil essentiel ! On fera attention de le choisir selon la qualité de ces poils, critère déterminant pour réussir ses aquarelles. Il en existe de toute sorte, pour tous les usages et les besoins. Il y en a à poils naturels et à poils synthétiques.

Mais si il fallait n’en retenir qu’un, on choisira le « petit gris » pour ces qualités multifonctionnelles, c’est le pinceaux le plus communément utilisé appelé aussi « mouilleur » ou « pinceaux à lavis ». Il a une haute capacité d’absorption, on peut ainsi peindre plus longtemps sur la feuille. Il est apprécié pour ces poils souples, fins et doux permettant de réaliser de grandes surfaces. C’est le pinceau idéal pour les fonds et les ciels.

La Rolls Royce des pinceaux c’est le pinceau en poils de martre qui est de grande qualité mais coûte plus cher. Il est souple, élastique, précis et résistant à l’usure sous réserve d’un bon entretien avec des pointes qui tiennent la route.

Depuis quelques années a émergé l’utilisation du pinceau à réservoir. Son embout est plutôt plat et son poil synthétique. On charge l’eau dans un tube à l’arrière, on le revisse. Sa prise en main est moins simple et le dosage de l’eau moins évident.

Crédits 

L’entretien et le nettoyage des pinceaux

Rien de bien compliqué pour l’entretien de vos pinceaux. Rincez la touffe abondamment avec de l’eau propre. Enlevez l’excédent d’eau en secouant énergiquement vos pinceaux. Reformez doucement la touffe entre le pouce et l’index.

Si vraiment nécessaire,  dans le cas où la peinture s’incruste au centre de la touffe ou qu’en la reformant vous voyez encore de la peinture sur vos doigts, vous pourrez utiliser du savon. Veillez toutefois d’en mettre peu. En pratique vous mettez un peu de savon au creux de votre main, vous faites moussez la touffe dans le creux jusqu’à la racine et vous rincez à l’eau claire.

Mettre  vos pinceaux à plat sur un papier ou chiffon absorbant pour les sécher. Ne surtout pas les faire sécher la touffe vers le haut après les avoir rincer.  L’eau risquerait de s’infiltrer à l’intérieur de la virole. L’humidité ferait gonfler le bois du manche et écarterait les poils.

Une fois secs vous pouvez les ranger à la verticale poils vers le haut pour éviter qu’ils ne se recourbent et ainsi abîmer vos pinceaux.

Petite selection

Boîte voyage Aquarelle 12 1/2 godets SENNELIER– 13 euros

Bloc Montval grain fin 29.7×42 300g 12 feuilles – 14, 29 euros

Un pinceau Isabey en petit gris n°4 – 8, 20 euros

Envie de vous mettre à l’aquarelle ? Retrouvez toutes nos inspirations sur le tableau Pinterest dédié.

5 astuces pour optimiser son compte Pinterest

Toute créative qui se respecte a un compte Pinterest ou elle passe des heures à chercher de nouvelles idées, découvrir de nouvelles tendances… Pinterest c’est notre tableau en liège numérique ou l’on épingle de tout : de la cuisine, de la mode, de la beauté et du DIY bien sûr !

Dans le cadre du #ProjetDIY, Pinterest est l’outil de curation parfait. Il nous permet de rechercher des idées de thèmes mais aussi de partager les créations de nos blogueuses. Nous y dénichons la plupart de nos Coups de Coeur DIY et nous y développons les sujets de nos dossiers créatifs.

Que vous soyez créatrices ou blogueuses, Pinterest s’avérera être un atout efficace pour le développement de votre communication. Bien optimisé, votre profil Pinterest et le contenu que vous y partagez pourra être une source de trafic très intéressante pour votre site.

Aujourd’hui Myrlène enfile son habit de consultante en stratégie digitale et vient partager quelques astuces à connaitre.

Une bonne épingle 

Mais oui c’est quoi une bonne épingle ? Pinterest défini une bonne épingle comme étant  » visuellement unique, utile et inspirante « . Il parait évidemment logique de soigner le visuel de vos épingles afin que celles-ci ressortent dans le fil des utilisateurs.

Elles doivent correspondre à l’univers de votre blog ou marque et apporter une information utile (une recette, un tutoriel…) pour l’utilisateur qui parcours Pinterest à la recherche d’une solution ou d’idées pour des projets futurs.

Favoriser le format vertical

Le format de prédilection de Pinterest est le format portrait. En effet les images verticales ressortent beaucoup plus dans le fil de la plateforme. Pensez-donc à prévoir au mois une image dans ce format pour vos tutoriels ou vos images de créations.

Pour que celle-ci soit encore plus parlante vous pourrez lui ajouter du texte comme ci-dessous.

50 épingles minimum 

Un bon compte Pinterest est un compte actif. Pour cela il faudra épingler de manière régulière dans vos différents tableaux (10 épingles/ jour en moyenne).

De plus le nombre d’épingles présentes dans chacun de ceux-ci sera pris en compte par l’algorithme de la plateforme. Il faudra un minimum de 50 épingles dans un tableau pour que celui ci soit considéré comme pertinent. En dessous de ce nombre votre tableau sera tout simplement inexistant et ne ressortira pas dans les résultats de recherche.

Adopter les épingles enrichies

Les épingles enrichies donnent des informations complémentaires et mettent en contexte vos épingles. Il en existe plusieurs types parmi lesquelles les épingles de produits et d’articles.

Les épingles d’article incluent le titre de l’article, le nom de l’auteur et une description. Les membres Pinterest peuvent ainsi enregistrer facilement les articles qui les intéressent. Les épingles de produit facilitent l’expérience d’achat, elles indiquent le prix de l’article en temps réel, mais aussi sa disponibilité et où le trouver.

Utilisation de Hashtags dans la description.

Un hashtag est un mot ou une phrase précédé(e) d’un symbole dièse (#) et utilisé(e) pour identifier une épingle relative à un sujet spécifique. Comme la plupart des plateformes sociales, Pinterest intègre également les hashtags.

Ajouté  à la description d’une épingle, celui-ci permet d’accéder à une page rassemblant toutes les épingles partageant ce hashtag. Les résultats ne dépendent plus alors de l’agorithme mais des mots clés choisis par les utilisateurs.

6 règles d’or à suivre pour s’initier à l’aquarelle

Nous l’avons  listée parmi nos pratiques créatives à tester cette année. Muriel pratique l’aquarelle depuis plusieurs années déjà et elle adore ! Elle vient vous délivrer, à travers une série d’articles, de précieux conseils pour vous initier à l’aquarelle en toute sérénité.

C’est l’une des techniques les plus prisées des peintres amateurs. Ce medium, fait d’un mélange de pigments broyés de gomme végétale et d’eau, séduit par sa légèreté, ses effets de transparence et ses jeux de lumière.

Ce qui la définit c’est avant tout son aspect hasardeux. C’est l’eau qui distribue les pigments selon sa propre logique et suivant ses caprices, d’où l’intérêt de savoir la doser et donc de l’apprivoiser.

L’aquarelle est la technique idéale pour ceux qui souhaitent s’exprimer en toute spontanéité et apprendre seuls de leurs erreurs.

Crédits Image Une 

Bien débuter l’aquarelle

1. Avoir le matériel adéquat pour un maximum de réussite.
Il arrive souvent qu’on laisse tomber parce que vos aquarelles ne vous plaisent pas et parfois ce n’est qu’une question de « mauvais » matériel.

2. Ne relâchez pas vos efforts !
L’aquarelle est une technique un peu difficile à appréhender au départ mais il faut toujours tester c’est essentiel!
De plus, il ne sert à rien de rester longtemps sur une aquarelle. Il faut en produire le plus possible pour progresser et saisir la manière dont l’eau réagit. Au début, vous aurez l’impression de ne rien maîtriser mais au fil de la pratique, l’eau deviendra votre allié.

3. Ne pas se mettre la pression de réussir dés le départ !
L’aquarelle n’est pas uniquement une technique pour les dessinateurs loin de là, c’est une technique où on n’est pas dans la reproduction à proprement dit on est davantage dans le ressenti, l’émotion, le lâcher prise.

aquarelle pinterest

4. Se laisser aller !
Ne pas avoir peur des erreurs. L’aquarelle est imprévisible et déroutante. Les effets non désirés peuvent parfois créer des choses intéressantes. Les aléas font le charme de l’aquarelle.

5. Prenez soin de ne pas surcharger la composition.

Elle se travaille par superpositions successives donc du plus clair au plus foncé. Pour un paysage, un peu de bleu suffit ainsi à suggérer le ciel. Il faut choisir les éléments à mettre en valeur. Faites simple !

6. Prendre son temps !

On est donc pas obligé de faire des aquarelles bien léchés bien faites on est dans la douceur. Cela doit rester un plaisir !

De quoi s’inspirer pour progresser

Les petites perles du net

1 –  Un blog : Les Chosettes de la Hud’. Des aquarelles faites de poésie une mise en couleur qui aide à la lecture du dessin.

2 – Le complet : Les Tribulations de Marie, des tutos, des infos, des techniques de quoi avancer et vous aiguillez. Elle a un compte instagram / un blog et une chaine youtube

3- Une chaine youtube : Zazabelle, des aquarelles simples, des petites techniques.

Et vous vous êtes tenté.e.s par  cette technique ? Vous la pratiquez déjà ?

5 activités créatives à tester

Avec la nouvelle année vient évidemment la période des bonnes résolutions. Et dans la team du Projet DIY, elles seront 100% créatives! Nous avons envie de continuer à découvrir de nouvelles activités et pourquoi pas les partager avec vous.

Source  Une: Martha Stewart

Nous vous avons donc concocté une petite liste d’activités à commencer. Comme dit l’adage : la mode des loisirs créatifs est un éternel recommencent. Parmi les idées que nous vous proposons, il y en a quelques unes qui ont connu une belle renommée il y a quelques décennies. A l’instar du macramé ou du tissage qui sont les grandes stars de ces dernières années, on les retrouve remoulinées de manière un peu plus moderne.

La Pyrogravure

Certains d’entre nous se rappellent très clairement des kits de pyrogravure qui faisaient un tabac il y a quelques années. Cette activité fait son retour et vous permettra de customiser vos objets en bois : couverts, boites à souvenirs, planches à découper … Elle s’inscrit parfaitement dans la tendance du bois brut et du HYGGE. Et puis ne mentez pas c’est quand même un peu jouissif de faire cramer du bois sous prétexte de faire une activité créative non ?

Source Atelier Fête Unique

L’Aquarelle

Un joli paysage, un bouquet de fleurs immortalisé à jamais ou de jolies lettres calligraphiées. Voici quelques créations que vous pourrez réaliser si vous décidez de commencer l’aquarelle. Si les résultats obtenues peuvent être époustouflant, l’aquarelle est loin d’être simple à maîtriser. Il vous faudra appréhender la dilution de l’eau et ses effets sur les couleurs pour donner aux pigments leur légèreté et leur luminosité.

Source : Les Tribulations de Marie

Envie de vous lancer ? On vous partage quelques conseils :

Le Stylisme Floral

Pour réaliser de belles compositions pour habiller votre intérieur ou vous créer de jolis accessoires. Ce au Printemps comme en Hiver car cette saison regorge également de belles plantes qui ne demande qu’à vous offrir la douceur de leur pétales et la vivacité de leurs couleurs.

Le stylisme floral vous permettra de décorer une table de fêtes ou simplement de vous adonner à votre passion des fleurs au quotidien.

Source: Roses By Claire

La Peinture sur soie

La technique de la peinture sur soie est une technique ludique et amusante. Elle permet de créer des objets de décoration comme des abat-jour, des rideaux, des tableaux, des coussins, des nappes mais aussi de customiser toutes sortes de choses (vêtements, cartes de vœux, trousses de toilette…).  Si la technique demande demande de la pratique, vous pourrez vous y essayer simplement et spontanément avec de la peinture adaptée et du matériel spécifique.

Source

La Broderie

Patience et précision, seront les qualités clés pour maîtriser la broderie. Elle vous permettra entres autres de customiser vêtements , accessoires ou réaliser des objets décos. Il y a beaucoup de choses à apprendre, mais avec de l’entrainement, vous cette technique se maitrise assez facilement.

Vous n’avez pas la patience nécessaire ? Vous pourrez toujours adopter la punch needle que nous vous présentions dans notre dernier dossier.

Source: Mon Ptit Trésor

Alors l’une de ces activités vous tentent ? Quelles sont vos résolutions créatives de 2018 ?

A la découverte de la punch needle

Et si on partait à la découverte de la punch needle aujourd’hui ?

Vous en avez sans doute déjà entendu parler, mais c’est peut-être un peu obscur pour certain(e)s alors on va se faire un point général sur cet outil de broderie dont je suis fan ! Je vais essayer de vous expliquer comment ça marche et vous donner quelques astuces pour maîtriser rapidement l’engin.

Crédit photo de une : Laura Ameba

Photo Laura Ameba

La punch needle (ou aiguille magique) qu’est-ce que c’est ?

Remise au goût du jour grâce à Laura Ameba il y a quelques temps, cet outil de broderie n’est pas une invention récente ; mais son utilisation bien plus contemporaine par la géniale Laura l’a rendu à nouveau désirable et permet de faire twister la broderie !

La punch needle fonctionne un peu comme un poinçon :

Visuel Clover

On pique l’aiguille à travers son tissu, on la ressort délicatement, on pique au point suivant en gardant son aiguille à raz du tissus (pour éviter de tirer le fil) et ainsi de suite. Le coup de main se prend assez vite.

Pourquoi celles qui l’ont testée aiment cette aiguille ?

Parce qu’elle permet de broder beaucoup plus vite ! Les points que l’on peut réaliser se font très rapidement une fois que l’on a compris son fonctionnement. En plus, avec la punch needle à nous les points originaux comme le point bouclette ou le point velours (qui n’est autre qu’un point bouclette que l’on va recouper, j’en suis fan) !

Il existe plusieurs aiguilles en fonction de l’épaisseur du fil que l’on utilise (aiguille pour fil 3 brins, 6 brins, …) on peut même l’utiliser avec de la laine, comme le fait Julie Robert qui s’est mise récemment à broder des coussins avec cette aiguille.

Photo Julie Robert

On peut donc broder des motifs très fins pour faire de l’illustration par exemple, ou faire des choses beaucoup plus imposantes en brodant de la laine. Pour résumé : le champs des possibles est vaste avec la punch needle et ça on aime au Projet DIY !

Pour démarrer, je vous conseille de regarder le Tuto vidéo de Trendy Mood qui explique tout très bien et comme elle le dit, les explications données dans le mode d’emploi sont assez bien faites pour qu’elles soient suffisantes pour se lancer. Le seul point sur lequel je conseille vraiment (vraiment, vraiment) de ne pas passer outre c’est la fixation finale : la maladroite que je suis vous le dis : un point de colle textile ou un morceau de thermocollant pour bloquer la broderie sont, à mes yeux, indispensables !

J’avais également fait une démonstration de la punch needle lors du dernier salon Créativa de Montpellier, vous pouvez retrouver la vidéo de cette démo par ici.

Photo Laura Ameba

Ce qui est assez déconcertant lors de la première utilisation c’est qu’en fonction du point que l’on souhaite réaliser on va soit broder sur le recto de notre tissu, soit sur le verso.

Il y a aussi quelques points cruciaux à respecter pour que tout se passe bien, je vous ai fais un récap des tips à retenir pour bien broder avec son aiguille magique.

Les 10 commandements pour broder avec la punch needle :

  • Du tissus épais tu utiliseras.
  • Ton tissus tu tendras.
  • Ton aiguille tu adapteras à ton fil.
  • Le chas de ton aiguille, tu aligneras.
  • La longueur de ton point, tu règleras.
  • Bien droite, ton aiguille tu tiendras.
  • De gauche à droite tu broderas.
  • Près du tissus ton aiguille tu laisseras.
  • Ton tambour tu tourneras (et non ta main).
  • La colle textile (ou du thermocollant) tu n’oublieras pas.

©maRRose

Pour se lancer :

Ce qui est chouette avec la broderie c’est que l’investissement de départ n’est pas élevé. Pour débuter vous aurez simplement besoin d’une aiguille magique, d’un tambour à broder et de fils.

On trouve des aiguilles magiques assez facilement dans les grandes enseignes de loisirs créatifs à des tarifs allant de 12€ à 25€ environ. Personnellement j’utilise la Clover qui fonctionne bien et dont le mode d’emploi est clair.

Il existe pas mal de tutoriels vidéo pour vous guider dans vos premiers pas, vous pourrez en trouver quelques uns sur Pinterest.

Pour s’inspirer :

  • La papesse Laura Ameba.
  • Julie Robert et ses nouvelles broderies sur coussin (à voir sur sa page Facebook).
  • Sarah K Benning qui fait de la broderie traditionnelle mais dont les illustrations sont justes magnifiques (je ne suis qu’amour).
  • Señorita Lylo qui fait également de la broderie traditionnelle et qui est très inspirante.

Et comme d’habitude, le Tableau Pinterest du Projet DIY dédié à cette aiguille, avec des idées, des tutos, …

Vous êtes déjà adepte de la punch needle, vous allez vous y mettre ou vous passez votre tour ?

Confessions d’une accro au tricot

Avec les températures qui descendent il est plus que temps de réfléchir à comment vous garder au chaud. Rien de tel qu’une joli écharpe, un pull ou un bonnet pour cela. En plus d’être une activité créative le tricot vous aidera également à vous détendre. Aujourd’hui Audrey vient partager sa passion du tricot.

Quand je me suis mise à tricoter il y a 4 ans, c’était juste pour tester une nouvelle activité manuelle… Et depuis je ne peux plus m’arrêter et ça me fait un bien fou ! Parce que oui, le tricot a tout bon.

Au delà du plaisir de créer quelque chose avec ses dix doigts, c’est un anti stress naturel, et pas que pour les petits soucis du quotidien ! Tricoter permet de faire un break, le vide autour de soi pour se concentrer sur une seule chose à la fois, de décrocher de son téléphone et de faire une pause dans nos vies ultra connectées.

Le tricot occupe les mains et libère l’esprit. Exactement ce dont on a besoin après une longue journée. Aujourd’hui on parle même de tricothérapie ou du nouveau yoga. Les tricoteurs urbains sont partout dans la ville et les gens tricotent aussi bien dans le métro que dans les cafés, en solo ou en groupe.

Quand on débute, tricoter une maille à l’endroit, une maille à l’envers et ainsi de suite pendant des centaines de rangs, ça peut paraître long ! Et pourtant, les gestes répétitifs du tricot s’apparentent au yoga ou à la méditation.

On entre dans une phase de relaxation intense, où plus rien d’autre ne compte. On laisse ses pensées négatives derrière soi pour créer, nos mains s’activent et notre esprit se repose enfin. Une raison de plus pour apprendre à tricoter !

La thérapie par le tricot c’est aussi simplement prendre le temps de s’occuper de soi. De faire quelque chose de manuel, de concret pour offrir ou se faire plaisir. Le tricot guérit et rend heureux. Si vous êtes une tricoteuse débutante, prenez garde, après les premiers rangs et sans que vous vous en rendiez compte le tricot deviendra une habitude dont vous ne pourrez plus vous passer.

via GIPHY

Choisir sa laine et son modèle de tricot, s’installer confortablement dans son canapé pour regarder un bon film en tricotant, organiser des tricot parties avec vos copines addicts…En un clin d’œil vous serez devenue accro au tricot.

Vous êtes prévenue…alors lancez-vous !

Créer et organiser son atelier de créatrice

S’organiser un atelier, quand on aime créer, est souvent un casse-tête. On en a partout, et on peut avoir autant de tout petits objets à ranger que de grosses pièces. On rêve toutes (et tous), d’avoir une pièce un endroit aménagé sur-mesure. Mais ça coûte extrêmement cher, et on n’a pas toujours la place d’y consacrer une pièce.

C’est pourquoi Sandrine du blog Mon Carnet Déco vous propose aujourd’hui quelques astuces pour vous créer un petit coin rien qu’à vous. La clé? l’adapter à la place que vous pouvez lui dédier. Et en mode récup s’il vous plaît ^^.

focus-sandrine-mon-carnet-deco

On rêve toustes d’avoir une grande pièce rien que pour nous, aménagée avec soin, avec de jolies couleurs coordonnées, bien rangée.

Aménager l’espace

Mais quand on n’en a pas la possibilité, il nous reste quand même des solutions.

Aménager une alcôve peut etre une  belle solution. Vous pourrez y créer un petit bureau et des rangements organisés de façon verticale, pour optimiser au maximum l’espace, comme sur le blog 2 sœurs, un agenda. (Image 1) Tout y est, c’est hyper organisé, et pour le côté esthétique (important, pour avoir envie d’y travailler) les couleurs sont coordonnées.

Vous n’avez pas d’alcôve à investir ? Alors pourquoi pas le dessous oublié d’un escalier ? Même punition que précédemment, on créé du rangement sur les murs, sous le bureau… On optimise, on optimise ! (Image 2)

atelier-créatrice-amenagement-espace

Et si vous n’avez pas la place d’installer un bureau, pourquoi ne pas  utiliser un meuble, uniquement consacré à cela (Image 3)//(Image 4)

Pour celles qui n’ont vraiment aucune place, je vous propose de créer du rangement sur… Une porte ! Et oui, quand on n’a pas de place, il faut avoir des idées! (Image 5)

Il est également possible, si on est un peu bricoleur, de se créer un rangement/plan de travail escamotable. Image 6

Ce qui compte, quand on manque d’espace, c’est de trouver le moindre petit coin pour ranger ses affaires, mais en prenant soin de tout rassembler au même endroit, sinon, c’est assez décourageant pour s’y mettre…

Ranger son matériel créatif

Une fois que l’on a déterminé où l’on souhaite ranger son matériel, il suffit de trouver des astuces créatives pour le faire. Il suffit pour cela de regarder autour de soi, car il existe pleins de petites idées de rangement pas cher qui se cachent dans notre quotidien :

Les boites tic-tac : pour ranger les perles, ou le tout petit matériel. Elles sont très pratiques, faciles à ouvrir, et transparentes. Les bocaux en verre : Un incontournable du rangement récup, on le récupère dans sa cuisine.  Étiquetés, ils permettent de ranger son matériel facilement et gratuitement. (crédit photo 1)

Les caisses en bois : même si elles sont de plus en plus difficiles à trouver gratuitement, elles sont extrêmement pratiques comme rangement. Elles sont modulables à l’infini, et de plus, elles sont esthétiques, ce qui ne gâche rien… (Crédit photo 2)

d1f00b4ddbf4f9a9be4533a8a7e56a59
Source

atelier-créatrice-rangement-matériel

Les pinces à linge : elles permettent de ranger les rubans, restes de laine et autres fils. (Crédit photo 3 et 4 Mon Carnet Déco)

Une planche, et des clous : pour ranger vos bobines de fil au mur, et les avoir sous les yeux…

Du papier : grâce à Nathalie, du blog Violette Factory, organisez vos coupons de tissu, pour vous y retrouver dans votre stock. Une simple boite en carton recouverte de papier adhésif vous permettra de classer vos échantillons de tissus sur votre bureau.

b441ba7c974faaece35a705e3c360f27

Pensez aussi à détourner les objets, comme par exemple une simple boite à thé, pour ranger vos rouleaux de masking tape, trombones, et autres matériel de bureau…

A vous de jouer!

Voilà voilà, vous avez de quoi réfléchir pour créer et organiser votre espace de travail rien qu’a vous pour pratiquer son hobby en toute liberté. Il existe encore pleins d’idées rangement grâce à la récup, la seule barrière est votre imagination.

Si vous avez, vous aussi, des idées à nous partager, n’hésitez pas à les mettre en commentaire, ça donne des idées!

LE PROJET DIY

Thèmes Précédents

Envie d’en voir plus ? Découvrez toutes les créations des blogueuses sur les thèmes précédents.

Si vous avez juste envie de suivre nos publications vous pouvez suivre le blog en souscrivant à notre newsletter en bas de cette page, en nous suivant sur Facebook, Twitter, Instagram ou Pinterest!

Vous êtes blogueuses et vous avez envie de participer au Projet DIY?

Toutes les informations sur les modalités de participations se trouve sur la page Kesako.

Vous pouvez également partagez vos créations via le hashtag #ProjetDIY sur Instagram ^^.

Mission DIY: Retour sur le Salon Créations et Savoir Faire

C’était il y a deux petites semaines déjà. Le grand rendez vous du loisir créatif à Paris fêtait ses 20 ans. Pour l’occasion quelques membres de la team ainsi que des blogueuses participant au Projet se sont rendus sur place pour se rencontrer et papoter.

gateau-xxl-20-ans-creations-savoir-faire_article_body_m_csf_fre

What My Hands Made - Mymy Cracra - Lucette M - Du Vent dans les Perles
What My Hands Made – Mymy Cracra – Lucette M – Du Vent dans les Perles

Parmi elles Lucette M et Mymy Cracra qui ont eu le plaisir et la chance de réaliser deux vitrines pour l’allée de l’inspiration. Souvenez-vous le thème du Salon avait été l’occasion d’un joli concours pour les un an du Projet. Concours remporté par Lucette M et son joli décor de Baby Shower. Mymy Cracra quant à ellenous a emmené en voyage au soleil à travers sa vitrine tropicale.

salon-creations-savoir-faire-2016-005-projet-diy
Vitirine Lucette M
salon-creations-savoir-faire-2016-018-projet-diy
Vitrine Mymy Cracra

salon-creations-savoir-faire-2016-004-projet-diy salon-creations-savoir-faire-2016-032-projet-diy

Cette 21ème édition et son décor de fête fut l’occasion de retrouver des exposants déjà bien connus des visiteurs parmi lesquelles TOGA, Henry et Henriette ou Ô Merveille. Quelques découvertes créatives s’étaient également glissées parmi eux comme My Do it Box ou Les Ateliers de Laurène.

Ce qu’il y a de génial avec ce salon c’est que, même au bout de plusieurs jours passés à arpenter les allées, l’on est susceptible de trouver quelque chose que l’on n’avait pas vu auparavant.

salon-creations-savoir-faire-2016-069-projet-diy
O Merveille
salon-creations-savoir-faire-2016-072-projet-diy
Henry et Henriette
salon-creations-savoir-faire-2016-008-projet-diy
Les Ateliers de Laurène
salon-creations-savoir-faire-2016-061-projet-diy
Adeline Klam

salon-creations-savoir-faire-2016-056-projet-diy

Le salon c’est aussi de nombreux ateliers créatifs qui permettent à chacun de découvrir des produits, une technique.  Le spectre va de la couture au tissages en passant par le scrap ..etc

De nombreux stands jouent le jeu de proposer des séances gratuites comme chez Toga ou nous avons pris le temps de faire une séance….et craquer notre porte monnaie

salon-creations-savoir-faire-2016-073-projet-diy
Stand TOGA
salon-creations-savoir-faire-2016-051-projet-diy
Stand Marie Claire Idées
salon-creations-savoir-faire-2016-060-projet-diy
Stand IWWI

salon-creations-savoir-faire-2016-049-projet-diy salon-creations-savoir-faire-2016-055-projet-diy
Si l’on aurait pu s’attendre à une édition encore plus folle pour ce numéro anniversaire le salon est tout de même rester à la hauteur de sa réputation en offrant un joli intermède créatif et de nombreuses inspirations!

Pour vous rendre encore mieux compte nous vous avons même tourné une petite vidéo!

Et vous CSF, y étiez vous cette année? Si oui qu’en avez vous pensé ? Sur quoi avez-vous craqué? ^^

Envies de DIY : Les Multi-facettes du Posca

Nous ici au Projet DIY on adore tester plein de choses. Fournitures, techniques créatives…tout est bon à partager avec vous et vous donner envie de vous lancer à la découverte de nouvelles choses.

Aujourd’hui l’heureux élu est le feutre Posca.

Tout d’abord faisons plus ample connaissance avec notre ami. Même s’il ne vous est peut-être pas étranger le Posca recèle bien des secrets que peu connaissent.

© Image Une: Amelie’s Workshop

© Les Carnets de Gee

Le saviez vous?

Le Posca est un marqueur de peinture à base d’eau et de pigments inaltérables qui s’appliquent sur tous supports et oui rien que ça! La peinture est permanente sur les surfaces poreuses, elle s’efface sur le verre.

Il est possible d’optimiser la fixation du Posca avec :

  • l’application d’un vernis,
  • la cuisson au four (pour la céramique, etc.),
  • ou le chauffage au fer à repasser sur les tissus

Si elles sont salies ou usées, les pointes des feutres POSCA peuvent même être lavées. Certaines sont réversibles ( il faut tirer dessus et les retourner) et d’autres peuvent être remplacer.

Pour résumer : le Posca remplace tous les autres feutres y compris les feutres textiles.  Vous pouvez également vous en servir sur le cuir, pour customiser vos blousons, chaussures, ceintures, … Il faudra juste vous montrer patient(e) sur le temps de séchage.

Idées Créations: le Posca dans tous ses états!

Nous vous avons préparé une petite sélection de créations faites avec des feutres Posca.

inspirations-diy-posca-1

La valise à conte de fées de Moma Le Blog // Le coussin imprimé de Merci Raoul //La pochette piano de Artlex // La boîte à goûter de l’Atelier Fête Unique // La vaisselle pimpée selon Sofya.a

inspirations-diy-posca-2

L’enceinte donut’s de Don’t Mess With The Rabbit // Dessous de plat graphiques par Funky Fresh Project  //La Chorale des Petits Cailloux de Happy Crochet etc // La coque de téléphone de Jules coton // Bikini Flower par Pample Studio

Ça vous donne envie tout ça?! Il ne vous reste plus qu’à faire chauffer vos feutres Posca! Retrouvez encore plus d’idées sur notre tableau Pinterest.

We (Oui) Are Makers

Hello aujourd’hui nous vous proposons de découvrir si ce n’est pas déjà fait  la plateforme Oui Are Makers (ou OAM pour les intimes). Celle -ci nous accompagnera désormais sur les nouveaux thèmes du Projet DIY afin de proposer à la communauté des makers de relever nos défis créatifs

Projet DIY x Oui Are Makers: 2 plateformes pour une même passion de la création.

Nous avons une envie commune: mettre en avant les talents créatifs en leur offrant l’opportunité de s’exprimer à travers le partage de leurs créations, en leur proposant des inspirations mais surtout en leur donnant l’envie de créer via entre autres l’organisation de défis.

Si via le Projet DIY nous mettons en avant essentiellement la créativité des blogueuses, Oui Are Makers propose de rassembler tous les créatifs, bricoleurs, inventeurs en leur permettant de partager leurs réalisations étape par étape et de s’enrichir des idées et techniques des autres membres.

capture-decran-2016-09-27-a-16-29-51

Suite à votre inscription sur le site, vous pourrez ouvrir votre espace personnel où vous pourrez publier vos tutoriels et retrouver ceux que vous aurez préférés parmi ceux de la communauté OAM. Vous pourrez également commenter les projets, suivre vos membres préférés pour être au courant de leurs nouvelles réalisations ou encore prendre part aux forums et aux évènements.

Qui se cache derrière les Oui Are Makers?

Ils sont au nombre de 3: Hortense,Matthias et Xavier et sont ce qu’on appelle communément des bricoleurs, des créatifs, des bidouilleurs. Leur objectif: créer une plateforme pensée pour le partage et la mise en avant des talents des makers.

N’hésitez pas à rejoindre la communauté et à partager votre part de créativité, pourquoi pas en participant à notre dernier thème? Le Projet DIY #14 sera en effet l’occasion d’un joli concours!