Dossiers / Astuces DIYIn DIY We Trust

Aquarelle, bien s’équiper pour bien commencer

On se retrouve pour un deuxième article consacré à l’aquarelle. Après avoir fait le plein de conseils pour bien démarrer, on passe aux choses sérieuses et on s’équipe en suivant les conseils de Muriel.

Pour débuter l’aquarelle, le matériel est assez minimaliste. Il vous faut un pinceau, un support et des couleurs. Dans le commerce, ces fournitures correspondent à un budget d’une trentaine d’euros.

En complément, un chiffon ou un papier essuie tout pour absorber l’excédent d’eau et nettoyer votre pinceau pour ne pas faire de mélanges. Un crayon et une gomme pour faire le petit croquis préparatoire.

Crédits

Crédits Image Une

L’aquarelle : quelle forme, quelles qualités… ?

Quel type d’aquarelle  choisir ?

Le tube, présente une couleur sous forme de pâte fluide pour une utilisation plus importante. On peut ainsi peindre des plus grands formats. Le godet, lui, est un petit cube de peinture compressés que l’on humidifie avant utilisation.

Les godets sont très pratiques lorsque l’on voyage car facilement transportables. Ils sont adaptés aux travaux de plus petits formats et pallient au problème de conservation. Préférez les demi-godets qui évitent de se charger inutilement lorsque l’on peint à l’extérieur.

On parle de plus en plus de crayons et de feutres aquarelles utilisés et lancés par le coloriage pour adulte. Leur utilisation est des plus simple : on colorie puis on humidifie à l’eau et au pinceau, utile si l’on souhaite faire des petits raccords.

Crédits 

Crédits 

Combien faut il de couleurs ?

Douze tons de base suffisent largement pour débuter. Il n’est pas utile dans un premier temps d’ en acquérir plus. L’aquarelle c’est l’art des mélanges. En optant pour une boite de douze godets, on peut se servir du couvercle comme palette pour réaliser ces alliances. Je vous conseillerai aussi de faire un nuancier afin de répertorier les différents tons issus des mélanges pour ne pas oublier les tons que vous aimez.

Quelle différence entre l’aquarelle fine et extra-fine ?

L’aquarelle fine est d’une qualité moindre que l’aquarelle extra-fine car elle est moins concentrée en pigments. Sa couleur est donc moins intense mais elle est moins chère et convient parfaitement à la pratique d’un débutant.

Le papier aquarelle

Quel type de papier adopter ?

En aquarelle, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur le papier et sa qualité. Il faut savoir le choisir pour avoir le rendu souhaité.Il existe du papier spécifique pour aquarelle qui assurera la tenue et la durabilité de votre travail.

Un papier de bonne qualité tout d’abord, dépend de sa composition! Pour l’aquarelle, les papiers sont faits de coton ou de cellulose mais le coton reste de loin le plus précieux et de meilleure qualité ! Sachez toutefois, qu’il existe des papiers avec peu ou 100% coton mais tous sont de bonnes factures.

On choisira du coton tout simplement parce que le coton a un fort pouvoir d’absorption et ne jaunit pas. Le blanc que vous allez parfois laisser en réserve (c’est à dire ne pas aquareller), c’est le blanc de la feuille. Certains préfèrent commencer sur un papier 100% cellulose qui est de moins bonne qualité il est vrai, mais plus abordable qu’un papier 100% coton.

Crédits 

Crédits 

Optez pour un papier de 300g, grammage standard qui assurera une réussite maximum même si on ne maîtrise pas très bien. Un grain fin ou moyen, mettra plus en valeur les tons en les intensifiant et en les rendant plus lumineux.
En résumé du papier avec peu de texture mais pas trop !

Le papier : en bloc ou en feuilles ?

J’ai envie de dire que dans les deux cas il vous faut peindre sur du papier tendu ! Le bloc collé aux 4 côtés vous permettra de gagner du temps et de pouvoir travailler assez rapidement puisque les feuilles sont à disposition et pas la peine de les tendre!

Si vous choisissez l’option feuille « volante » il sera utile de tendre votre feuille car au contact de l’eau celle-ci pourra légèrement onduler voir gondoler ! C’est un coup à prendre.  Le papier aquarelle mouillé va se tendre mais une fois sec elle va se rétracter.

Pour tendre votre feuille, il faut la mettre à plat sur une planche en bois un peu plus grande en taille que votre feuille. Avec une éponge et de l’eau vous allez humidifier la feuille sur toute la surface d’un côté comme de l’autre ! Il faut que la feuille soit humidifiée mais pas non plus imbibée.

Une fois fini,  découpez des bandes de papiers gommés (scotch kraft) que vous allez aussi humidifier puis coller sur chaque côté de la feuille pour la fixer sur la planche en bois. Une fois sec la feuille se tendra mais sera maintenue par le papier gommé. Vous pouvez alors travailler !

Les pinceaux aquarelle

Le pinceau aquarelle, lequel choisir et privilégier ?

Quels pinceaux choisir ?

Outre le papier, le pinceau est aussi un outil essentiel ! On fera attention de le choisir selon la qualité de ces poils, critère déterminant pour réussir ses aquarelles. Il en existe de toute sorte, pour tous les usages et les besoins. Il y en a à poils naturels et à poils synthétiques.

Mais si il fallait n’en retenir qu’un, on choisira le « petit gris » pour ces qualités multifonctionnelles, c’est le pinceaux le plus communément utilisé appelé aussi « mouilleur » ou « pinceaux à lavis ». Il a une haute capacité d’absorption, on peut ainsi peindre plus longtemps sur la feuille. Il est apprécié pour ces poils souples, fins et doux permettant de réaliser de grandes surfaces. C’est le pinceau idéal pour les fonds et les ciels.

La Rolls Royce des pinceaux c’est le pinceau en poils de martre qui est de grande qualité mais coûte plus cher. Il est souple, élastique, précis et résistant à l’usure sous réserve d’un bon entretien avec des pointes qui tiennent la route.

Depuis quelques années a émergé l’utilisation du pinceau à réservoir. Son embout est plutôt plat et son poil synthétique. On charge l’eau dans un tube à l’arrière, on le revisse. Sa prise en main est moins simple et le dosage de l’eau moins évident.

Crédits 

L’entretien et le nettoyage des pinceaux

Rien de bien compliqué pour l’entretien de vos pinceaux. Rincez la touffe abondamment avec de l’eau propre. Enlevez l’excédent d’eau en secouant énergiquement vos pinceaux. Reformez doucement la touffe entre le pouce et l’index.

Si vraiment nécessaire,  dans le cas où la peinture s’incruste au centre de la touffe ou qu’en la reformant vous voyez encore de la peinture sur vos doigts, vous pourrez utiliser du savon. Veillez toutefois d’en mettre peu. En pratique vous mettez un peu de savon au creux de votre main, vous faites moussez la touffe dans le creux jusqu’à la racine et vous rincez à l’eau claire.

Mettre  vos pinceaux à plat sur un papier ou chiffon absorbant pour les sécher. Ne surtout pas les faire sécher la touffe vers le haut après les avoir rincer.  L’eau risquerait de s’infiltrer à l’intérieur de la virole. L’humidité ferait gonfler le bois du manche et écarterait les poils.

Une fois secs vous pouvez les ranger à la verticale poils vers le haut pour éviter qu’ils ne se recourbent et ainsi abîmer vos pinceaux.

Petite selection

Boîte voyage Aquarelle 12 1/2 godets SENNELIER– 13 euros

Bloc Montval grain fin 29.7×42 300g 12 feuilles – 14, 29 euros

Un pinceau Isabey en petit gris n°4 – 8, 20 euros

Envie de vous mettre à l’aquarelle ? Retrouvez toutes nos inspirations sur le tableau Pinterest dédié.

Leave a Response